Archives de catégorie : Articles et textes

se souvenir des GROUX!

panneau mes photos

les Groux, fête 89

Se souvenir de…

En octobre, l’exposition « Chronique d’une cité ordinaire : Les Groux » a finalement eu lieu grâce à l’obstination, à la pugnacité de Mahye Ly et de ses ami(e)s et cerise sur le gâteau elle s’est tenue au cœur de la cité même où ces images sont nées après presque trente années pour les premières. (Et après quatre années de tracasseries, de tergiversations et de tractations auprès des institutions!)

C’est l’occasion pour moi de rappeler que c’est là que j’ai fait mes premières armes, là que j’ai expérimenté et travaillé l’art photographique sous presque toutes ses formes et je ne remercierais jamais assez ces enfants, ces jeunes et ces parents de s’être laissés photographiés, de m’avoir accordé leur confiance et leur humanité en un lieu qui avait, comme le dit la chanson de Brassens, « mauvaise réputation »!

Au vernissage de l’événement, j’ai revu certains gamins après plus de vingt ans, devenus jeunes adultes responsables, engagé(e)s dans l’amélioration de la vie de la cité, tourné(e)s vers les autres. Ils/elles sont devenu(e)s éducateurs, professeurs, infirmières, musiciens… l’un est footballeur en Suisse… l’un est acteur, réalisateur de court-métrages, un autre photographe… l’une travaille pour le Financial Times… une autre assistante sociale…

Mais tous se souviennent avec gratitude de « Misère » l’assistante sociale, des éducateurs de rue du club bien nommé « Espoir », des concierges Mme Barbe et Mme Michaud, de leurs professeurs notamment de sport et d’Oscar, le marchand de glaces et puis d’un petit asiatique qui ne lâchait jamais son appareil photo, votre serviteur!

Que ceux  et celles que je n’ai pas cité(e)s me pardonnent, je n’ai pas eu assez de temps pour converser avec vous et savoir ce que vous êtes devenus mais je promets de me rattraper en Avril à la prochaine expo puisque c’est sûr maintenant, nous serons à la ferme de Cottinville au printemps!

Tout n’était cependant pas rose comme certains d’entre vous l’ont rappelé, il y eût des problèmes de drogue, de vols, de misère et de violence. Certains nous ont quittés, mais leurs visages demeurent…

Bref,  des bruits, des rires, des pleurs : des vies ordinaires et des soucis de cité tout simplement!

Mais gardons comme toujours le meilleur, ce qui rassemble, ce qui qui nous rend solidaires et forts. C’est cela que vous avez choisi de transmettre aux petits de la cité et je n’ai pas peur de le dire, au monde. Ces rires, ces jeux, ces échos de votre enfance qui résonnent encore dans vos cœurs d’adultes, ce lieu que vous aimez tant, non par ce qu’il est mais par l’âme que vous y avez insufflée.

Je garderai donc en mémoire  ce vernissage qui restera pour moi un très grand moment de retrouvailles et de partage. Vos larmes de joie, vos accolades chaleureuses, vos mots et vos marques de reconnaissance enchantent et illuminent encore beaucoup de mes nuits et donnent leur raison d’être à ces photos. C’est pour moi la plus belle des reconnaissances.

Mais l’aventure n’est pas près de se terminer et votre lutte continue  pour que l’on ne balaie pas d’un revers de manche tant d’années de vie et d’existence! Honneur, Force et Courage à VOUS!

Continuer la lecture de se souvenir des GROUX!

BENIN Polas

 

musique: Ali farka Touré et Toumani Diabaté

le texte sur ce travail:

http://mathieu.do-duc.fr/?p=2623

« Le but de notre voyage, de notre quête est de parvenir à percer le mystère des choses de la vie. »

proverbe africain

Continuer la lecture de BENIN Polas